Passer au contenu principal
L’HTAP ne se guérit pas, mais grâce aux traitements, plusieurs personnes atteintes vivent en meilleure santé plus longtemps.
  • Dix traitements sont approuvés au Canada pour ralentir la progression de l’HTAP et en atténuer les symptômes.
  • L’HPTEC peut être guérie par la chirurgie. Des traitements médicaux approuvés peuvent aussi ralentir la progression de la maladie et en atténuer les symptômes.
  • Les cliniques spécialisées en traitement de l’HTP (adultes et pédiatrie) et de l’HPTEC se trouvent partout au Canada.​

TRAITEMENTS OFFERTS POUR L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE PULMONAIRE (HTAP)


Thérapies médicales

Antagonistes des récepteurs de l’endothéline (ARE) – aident à empêcher les vaisseaux sanguins de rétrécir.
 
Nom Administration Approbation de Santé Canada
Ambrisentan (Volibris®)   Orale  2008
Bosentan (Tracleer®)   Orale  2001
Macitentan (Opsumit®)   Orale  2013
 
Inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (inhibiteurs de la PDE-5) – permettent aux poumons de produire une plus grande quantité de vasodilatateurs naturels.
 
Nom Administration  Approbation de Santé Canada
Sildenafil (Revatio®, Viagra®) Orale 2006
Tadalafil (AdCirca®, Cialis®)  Orale 2010
 
Stimulateurs de la guanylate cyclase soluble (GCs) – augmentent la sensibilité des GCs à l’oxyde nitrique (NO) endogène et stimulent directement le récepteur pour imiter l’action du NO.
 
Nom Administration  Approbation de Santé Canada
Riociguat (Adempas®) Orale 2014
 
Agonistes du récepteur IP administrés oralement – stimulent le récepteur de la prostacycline IP (récepteur IP), ce qui entraîne une vasodilatation.
 
Nom Administration Approbation de Santé Canada
Selexipag (Uptravi®) Orale 2016
 
Prostacyclines – dégagent les vaisseaux sanguins et soulagent les symptômes de l’HTP, y compris les douleurs thoraciques et l’essoufflement.
 
Nom Administration Approbation de Santé Canada
Époprosténol (Flolan®) Par intraveineuse  1997
Stable à température ambiante   Par intraveineuse  2013
Epoprostenol (Caripul®)
Treprostinil (Remodulin®) Sous-cutanée 2002
Par intraveineuse  2005 


TRAITEMENT OFFERT POUR L’HYPERTENSION PULMONAIRE THROMBOEMBOLIQUE CHRONIQUE (HPTEC)

 

Thérapie médicale 

Stimulateurs de la guanylate cyclase soluble (GCs) – augmentent la sensibilité des GCs à l’oxyde nitrique (NO) endogène et stimulent directement le récepteur pour imiter l’action du NO.
 
Nom Administration Approbation de Santé Canada
Riociguat (Adempas®) Orale 2013 pour le traitement de l’HPTEC (Groupe 4 de l’OMS) sans opération ou postopératoire, selon le cas
 

Traitement chirurgical

Le traitement standard et potentiellement curatif pour les personnes atteintes d’HPTEC qui sont de bonnes candidates à la chirurgie est une intervention chirurgicale appelée endartériectomie pulmonaire (TEAP). La TEAP est une intervention majeure qui consiste à retirer des artères pulmonaires les caillots et le tissu cicatriciel causés par la maladie. Pour évaluer l’admissibilité d’une personne à la chirurgie, une évaluation approfondie doit être effectuée dans un centre spécialisé en HPTEC. Les spécialistes de l’HPTEC évalueront :
  • si l’obstruction est trop profonde dans les poumons : dans un tel cas, il ne sera peut-être pas possible de l’atteindre au moyen d’une opération;
  • l’admissibilité globale de la personne à une intervention chirurgicale sera également évaluée.

Une opération réussie peut notamment se traduire par une amélioration de l’espérance de vie.
 
Pour en savoir plus sur la TEAP, cliquez ici.