Passer au contenu principal

Options de traitement

De nombreux médicaments peuvent traiter l’HTP, aider à atténuer les symptômes de l’HTP, améliorer le bien-être, l’activité et la qualité de vie des patient-es. Le traitement médical peut aussi ralentir la progression de l’HTP et améliorer l’échec du VD et souvent améliorer la survie. Cependant, les traitements médicaux n’offrent pas de remède.

La liste ci-dessous décrit les options de traitement pour l’HTAP et un traitement médical approuvé pour l’HPTEC. 

Veuillez consulter votre spécialiste en HTP pour discuter de l’approche de traitement idéale pour vous.

Pour plus d’information sur le traitement chirurgical de l’HPTEC, cliquez ici.

  • Les antagonistes des récepteurs de l’endothéline (ARE)

    Les personnes atteintes d'HTP produisent un excès d'endothéline, un produit chimique très puissant qui rétrécit les vaisseaux sanguins, ce qui cause une multiplication des cellules, un rétrécissement des artères pulmonaires, augmentant ainsi la PAP. Les antagonistes des récepteurs de l’endothéline (ARE) empêchent la production d'endothéline en trop grande quantité, ouvrent les artères pulmonaires, réduisent la PAP et améliorent le fonctionnement du côté droit du cœur. Les ARE ont aussi des effets antiprolifératifs (empêchent les cellules de se multiplier) et antifibrotiques (diminuent la formation de tissu cicatriciel).

    Les antagonistes des récepteurs de l’endothéline (ARE) incluent :

  • Inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (inhibiteurs de la PDE-5)
    Les personnes atteintes d'HTP produisent moins d'oxide nitrique (NO), ce qui est un vasodilatateur pulmonaire normal. Les inhibiteurs de la phosphodiestérase (inhibiteurs de la PDE-5) sont des médicaments qui permettent aux poumons de produire leur propore NO. Les inhibiteurs de la PDE-5 ouvrent les artères pulmonaires, réduisent la PAP et améliorent le fonctionnement du côté droit du cœur.

    Les inhibiteurs de phosphodiestérase de type 5 (inhibiteurs de la PDE-5) incluent : 
  • Stimulateurs de la guanylate cyclase soluble (GCs)
    Les personnes atteintes d'HTP produisent moins d'oxide nitrique (NO), ce qui est un vasodilatateur pulmonaire normal. Les stimulateurs de la guanylate cyclase soluble (GCs) sont des médicaments qui permettent aux poumons de produire leur propore NO. Les GCs ouvrent les artères pulmonaires, réduisent la PAP et améliorent le fonctionnement du côté droit du cœur.

    Les GCs incluent : 
  • Agonistes du récepteur IP
    Les personnes atteintes d'HTP produisent moins de prostacycline, ce qui est un vasodilatateur pulmonaire normal. Les produits chimiques comme la prostacycline (Agonistes du récepteur IP) sont aussi des vasodilatateurs et peuvent ouvrir les artères pulmonaires, réduire la PAP et améliorer le fonctionnement du côté droit du cœur. Les agonistes du récepteur IP ont des propriétés antiprolifératives ​(empêchent les cellules de se multiplier) et antiplaquettaires (réduisent la formation de caillots sanguins).
     
    Les agonistes du récepteur IP incluent : 
    • Sélexipag (Uptravi®) – approuvé au Canada en 2016
  • Analogues de la prostacycline
    Les personnes atteintes d'HTP produisent moins de prostacycline, ce qui est un vasodilatateur pulmonaire normal. Les produits chimiques comme la prostacycline (Analogues) sont aussi des vasodilatateurs et peuvent ouvrir les artères pulmonaires, réduire la PAP et améliorer le fonctionnement du côté droit du cœur. Les analogues de la prostacycline ont des propriétés antiprolifératives ​(empêchent les cellules de se multiplier) et antiplaquettaires (réduisent la formation de caillots sanguins).

    Les analogues de la prostacycline sont administrés par cathéter (tube) inséré dans une veine du cou par une pompe d'injection portable. Les options de traitement par intraveineuse incluent : 
    • Époprosténol (FlolanMD) – approuvé au Canada en 1997
    • Tréprostinil en intraveineuse (RemodulinMD) – approuvé au Canada en 2005
    • Époprosténol stable à température ambiante (CaripulMD, VeletriMD – aux États-Unis et en Europe) – approuvé au Canada en 2013
    Des options de traitement par voie sous-cutanée sont administrées à l’aide d’une pompe à perfusion portable le plus souvent sous la peau de l'abdomen (ventre) par une pompe d'injection portable. Les options de traitement par par voie sous-cutanée​ incluent : 
    • Tréprostinil sous-cutané (RemodulinMD) – approuvé au Canada en 2002

    Les médicaments inhalés comme les prostacyclines sont administrés par un appareil (nébuliseur ou inhalateur) qui permettent à la personne atteinte d'inhaler le médicament. Les médicaments inhalés incluent :  
    • Iloprost (VentavisMD) – Non approuvé au Canada, mais disponible aux États-Unis et en Europe
    • Tréprostinil inhalé (TyvasoMD) – Non approuvé au Canada, mais disponible aux États-Unis
     
    Le traitement oral des Analogues de la prostacycline inclue :
    • Treprostinil oral (Orenitram®) – non approuvé au Canada (approuvé aux États-Unis en 2013)

 

Quel est le rôle potentiel des personnes atteintes dans la recherche sur l’HTP?

Les progrès de la recherche sur l’HTP ouvrent la voie à des options de traitement de meilleure qualité et de plus en plus personnalisées. Cliquez ici pour en savoir plus sur les essais cliniques en cours au Canada et sur les manières de contribuer à de futures percées médicales en HTP.​

Grâce aux progrès de la recherche, plusieurs traitements contre l’HTP sont offerts au Canada. Toutefois, ces traitements ne sont pas tous accessibles par le biais du régime public de chaque province et territoire. Ceci signifie que, dans certaines régions du pays, des individus n’ont pas un accès égal aux traitements vitaux dont ils ont besoin. Visitez la section « Défendre la cause » pour plus d’information et prenez part à notre communauté unie contre l’HTP.